Capital décès : comment économiser ? Capital décès : comment économiser ?

Capital décès : comment ça fonctionne ?

Capital décès est sans doute un mot que vous ayez entendu quelque part sans réellement vous soucier de sa définition. Il arrive un moment de notre vie où la mort fauche quelqu’un de notre famille. Si la personne décédée était salariée, et également assurée auprès d’une assurance maladie, la sécurité sociale se verra dans l’obligation de verser le montant économisé au préalable par l’assurance maladie aux proches du défunt ou à ses tuteurs. Le capital décès est versé si le défunt répondait valide à ces situations :

  • Si le défunt touchait aux revenus de l’assurance chômage ;
  • S’il était salarié ;
  • S’il percevait une rente de maladie professionnelle, ou encore un accident de travail ;
  • S’il percevait une pension d’invalidité ;
  • S’il était indemnisé par pôle emploi.

A qui le capitale décès revient-il ?

A qui le capitale décès revient-il ?

Les personnes qui bénéficient du capital décès sont les personnes n’ayant pas de ressources propres et qui s’occupaient exclusivement du défunt. Le capital décès est alors versé directement après la demande de ces derniers. Les personnes bénéficiaires peuvent être la femme du défunt, ses enfants, sa concubine.. Si toute fois il existe plusieurs bénéficiaires, le capital décès est versé à :

  • Au conjoint de la personne décédé (marié, ou divorcé) ;
  • Aux descendants directs du défunt ( enfants, petits enfants…) ;
  • A ses ascendants.

Dans le cas de non déclaration des personnes proches du défunt pour toucher au capital décès, il sera alors versé automatiquement à :

  • Le conjoint du défunt ;
  • Son descendant direct ;
  • Son ascendant.

Comment obtenir un capital décès ?

Vous avez peur pour vos proches et craignez qu’ils soient contraints de vendre la maison, leur voiture ou encore leurs affaires après votre décès car ils ne pourront pas joindre les deux bouts. La solution est alors d’économiser sur un contrat d’assurance vie. Si par exemple 100 000 €; est le montant que vous fixez et que vous voulez laisser à vos proches, vous versez chaque mois un montant de 500€; à l’assurance vie, vous vous verrez économiser un montant de 5000€; par an à multiplier sur le reste des années qu’il vous reste à vivre. Si vous dépasser les 20 ans vous pourrez alors économiser un capital décès de 100 000€;.

Il faut notez également, que les assurances vie prennent en considération votre état de santé (si vous n’avez pas de maladie incurable par exemple), vos revenus et votre âge. Certaines assurances s’arrêtent à 65 ans ou 70 ans, quant à d’autre à 80 ans.

Comment rester assuré plus longtemps ?

Si vous avez peur de disparaître avant une période de 10 ou 20 ans, vous pouvez signer un contrat avec une autre assurance dite l’assurance vie entière. De cette manière, vos proches toucheront tout de même les 100 000€; mais vous aurez une cotisation plus élevée. Par exemple, au lieu de cotiser chaquemois 500 euros, vous en cotiserez 1000.

Comment toucher au capital décès après la mort d’un proche ?

Il faut se rendre à la caisse primaire de l’assurance maladie du défunt, et faire une demande du capital décès qui se présentera sous forme d’un formulaire. Les bénéficiaires auront un mois pour faire cette démarche. Si toutefois ce délai est dépassé, Les bénéficiaires auront un autre délai de 2 ans à ne pas dépasser pour faire valoir leurs droits, et cela à titre de bénéficiaires non prioritaires.

En conclusion

Prévoir l’avenir de vos proches après votre décès est une bonne chose. Avoir le sens de la responsabilité et économiser au maximum pour permettre à vos héritiers de poursuivre leur mode de vie sereinement, et cela même si la perte d’un être cher est toujours difficile à surmonter. Pour vous assurer de leur bien-être, soyez sûr de vous souscrire à une assurance qui vous convienne et qui remplie vos exigences.

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :