Cartes de condoléances > Obsèques Conseils Cartes de condoléances > Obsèques Conseils

Cartes de condoléances

Vous avez perdu un proche, un voisin ou une connaissance et vous voulez envoyer une carte de condoléances à sa famille afin de leur témoigner de votre soutien et de votre empathie ? Vous n’avez jamais appris à écrire une lettre de condoléances et vous cherchez de bons exemples à suivre pour que votre lettre soit assez bonne ? Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur les cartes de condoléances dans cet article !

Vous avez déjà assisté à la mort d’une personne et vous êtes resté bouche bée car vous ne saviez pas ce qu’il faut dire dans de telles situations ? Beaucoup de gens se sentent très gênés lorsqu’il y a un décès et qu’ils ne savent pas vraiment quels termes utiliser ni ce qu’il faut dire pour essayer d’apaiser les douleurs de la famille du défunt. Certaines personnes évitent même d’assister aux funérailles de leurs connaissances juste parce qu’elle ne savent pas quoi dire aux proches des personnes décédées. Si c’est également votre cas, cet article est fait pour vous. Nous allons vous montrer ce qu’il faut dire mais aussi ce qu’il ne faut pas dire dans une carte de condoléances afin que vous appreniez à en rédiger une vous-même et à dire ce qu’il faut dans des circonstances pareilles.

À quoi servent les cartes de condoléances ?

Les cartes de condoléances sont des moyens utilisés par les gens pour montrer leur soutien et essayer d’apaiser les souffrances d’une ou de plusieurs personnes ayant perdu un proche. Ces cartes contiennent donc des messages dont le but est d’exprimer, par des mots bien choisis et adéquats, ce que l’on ressent vis à vis de ce décès et offrir notre aide en cas de besoin à la famille du défunt. Elles sont le plus souvent écrites dans les circonstances suivantes :

  • Lorsque l’on n’arrive pas à exprimer ce qu’on ressent en parlant à cause de la grande tristesse qu’on ressent : certaines personnes très sensibles ou qui sont également liées à la personne qui est morte peuvent avoir du mal à s’exprimer oralement suite à un état de choc ou lorsqu’elles ont du mal à gérer la situation et à réaliser ce qui s’est passé. Parfois, il s’agit d’une grande sensibilité de la part de la famille du défunt qui ne peut pas entendre ce qu’on lui dit et dans ce cas également, on a recours aux cartes de condoléances qui contiennent de simples mots qui viennent du coeur.
  • Lorsque l’on ne sait pas quoi dire en face ou qu’on n’arrive pas à voir tous les proches du défunt : parfois, les gens ne savent pas quels mots utiliser dans certaines circonstances, ils se contentent alors de prendre les proches du défunt dans leurs bras et de pleurer avec eux en passant un maximum de temps ensemble pour leur prouver qu’ils ne sont pas seuls. Certains proches du défunt peuvent ne pas accepter la mort et passer par une épreuve de déni, il sera donc impossible de leur parler avant un bon moment, d’où la nécessité des cartes de condoléances qui feront passer le message plus facilement en temps voulu.
  • Lorsque l’on a raté les obsèques et toute la période durant laquelle cette personne est morte : il arrive parfois que l’on ne puisse pas assister aux funérailles pour une raison ou pour une autre. Parfois les gens sont très loin voire hors pays et ne peuvent pas se déplacer comme lorsqu’un mort est transporté du pays où il est mort jusqu’à son pays d’origine pour qu’il y soit enterré ou autres, tout comme il arrive parfois que certaines personnes qui se sont perdues de vue apprennent en retard le décès d’un proche ou d’un ami, une carte de condoléances est alors la première chose qui leur viendra à l’esprit.

Que faut-il écrire sur une carte de condoléances ?

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il n’y a pas de modèle type de cartes de condoléances, sinon cela deviendrait automatique ou une sorte de copié/collé et perdrait complètement son sens. Un message de condoléances est un message personnel qui dépend de beaucoup de facteurs comme la relation qu’avait l’auteur du message avec le défunt et avec sa famille, les circonstances de la mort, les personnes qu’il a laissées derrière lui, etc. Vous comprendrez donc que vous êtes libre d’écrire ce que vous voulez dans votre message de condoléances. Toutefois, il ne faut pas que votre message rende son lecteur encore plus triste qu’il ne l’est déjà.

Si jamais vous n’arrivez pas à écrire quelque chose de correct ou que la tristesse vous en empêche, vous pouvez avoir recours à des citations très connues en littérature ou à des expressions utilisées dans certaines cultures et religions selon vos croyances et votre milieu ainsi que ceux de la famille du défunt. Ainsi, en combinant quelques expressions bien connues et dites spécialement pour présenter des condoléances, avec quelques phrases personnelles et sincères venant du fond de votre coeur, vous obtiendrez sans doute un très beau message de condoléances.

Voici quelques conseils qui vous aideront à remplir votre message de condoléances si vous manquez d’inspiration suite à cette tragédie :

  • Commencez par rappeler au lecteur pourquoi vous lui écrivez ce message, dites lui que vous êtes désolé, que vous êtes triste et que vous compatissez pour la mort de cette personne.
  • Rappelez au lecteur les meilleures qualités de cette personne et ce qu’elle a représenté pour vous et pour beaucoup d’autres en insistant sur le fait qu’elle se repose maintenant en paix et qu’elle est sûrement dans un endroit meilleur (en particulier si c’était une personne malade ou qui a beaucoup souffert avant de mourir).
  • Utilisez des citations connues dans votre milieu culturel et religieux : “À dieu nous appartenons et à lui nous retournons” chez les musulmans par exemple, ou “La vie n’est qu’un pont qui permet le passage vers l’éternité”, etc.
  • Finissez en rappelant à la famille du défunt que vous êtes là et que vous êtes prêt à les aider en cas de besoin : proposez votre aide quel que soit le service que vous pourriez leur rendre, que cela soit financièrement ou même moralement.

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :