Chambre funéraire : tout savoir sur ce lieu de recueillement > Obsèques Conseils Chambre funéraire : tout savoir sur ce lieu de recueillement > Obsèques Conseils

Chambre funéraire : tout savoir sur ce lieu de recueillement

Si la mort est une étape particulièrement éprouvante pour ceux qui restent, à savoir les proches et membres de la famille du défunt, ce sentiment d’inconfort et de douleur est souvent exacerbé lorsque des recherches un peu trop précipitées se voient soldées par un échec. Les recherches qui succèdent à la perte d’un être cher tournent souvent autour du lieu de tenue des funérailles et de la procédure des obsèques, qu’il s’agisse d’inhumation, crémation ou autre.

Plusieurs personnes se retrouvent démunies face à la question du lieu de recueillement, chambre mortuaire ou salle funéraire. Faut-il réserver ? Dans quels endroits peut-on en trouver ? Et enfin,  comment procéder et quels tarifs faut-il prévoir ?

De nombreux questionnements auxquels nous essayerons de répondre par le biais de cet article.

Qu’est-ce qu’une chambre funéraire ?

Chambre funéraire, salon mortuaire, funérarium ou maison funéraire, les désignations diffèrent mais le principe est le même. Il s’agit d’un lieu de recueil, de repos et de retrouvailles aménagé par l’agence des pompes funèbres au profit de la famille du défunt, afin que celle-ci puisse se réunir dans un décor serein, calme et réconfortant avant le commencement des cérémonies et rituels.

Si les agences de pompes funèbres accordent, de nos jours, ce cadre aux proches et famille endeuillés, il reste toutefois important de se renseigner dans sa ville au sujet des prix pratiqués par les autres agences afin de déterminer la norme en matière de tarifs.

Au vu des autres dépenses exigées par la tenue des obsèques, opter pour une agence qui propose un prix raisonnable est préférable.

Ou peut-on bénéficier d’une chambre funéraire ?

Trouver une bonne offre pour une chambre funéraire qui permettra à la famille et aux proches du défunt de se retrouver dans un lieu calme, rétracté, pour se soutenir, se recueillir et se remémorer la vie de la personne décédée, reste toutefois délicat. Il existe de nombreuses options, mais il faut garder à l’esprit que le type de chambres funéraires est étroitement lié au lieu du décès.

Au sein d’une institution de santé, privée ou étatique

Dans le cas ou le défunt recevait des soins dans un établissement de santé, privé ou étatique soit-il, sa famille et ses proches peuvent bénéficier d’une structure aménagée sous forme de chambre mortuaire. Le séjour dans cette structure est sans frais pendant les trois jours qui suivent le décès.

Au niveau d’un petit centre de soins

Il est possible que le défunt soit interné dans un centre de soins de taille modeste avant son décès. Dans ce cas là, nombreux sont les centres à ne pas disposer de chambre funéraire dans leur établissement. Cependant, le séjour des membres de la famille est permis et n’est aucunement facturé pendant les 3 jours qui suivent le décès.

Au sein d’un établissement de retraite ou d’un EHPAD

La maison de retraite ou l’EHPAD permettent aux proches et à la famille du défunt de séjourner à ses côtés jusqu’à la tenue des obsèques. Cela est dû au fait que ces structures sont considérées comme les domiciles des personnes âgées qui y séjournent.

Bénéficier d’un lieu de recueillement au sein d’un funérarium

La dernière option que l’on va explorer s’agit de chambres funéraires au sein de funérariums. Ces structures permettent le plus de confort aux familles du défunt et mettent souvent l’hygiène, la propreté et l’insonorisation au coeur de leur particularités.

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :