Congé décès > Obsèques Conseils Congé décès > Obsèques Conseils

Congé décès

Vous avez perdu un membre de votre famille et vous souhaitez pouvoir participer aux obsèques en dépit de votre travail ? Vous n’avez plus la force de travailler depuis que vous avez appris la terrible nouvelle sur la mort de l’un de vos proches et vous voulez savoir si vous avez droit à un congé de décès ? Retrouvez toutes les réponses dont vous avez besoin dans cet article !

Comme la mort survient de manière brutale en général, elle ne laisse jamais le temps aux gens de s’y préparer, que cela soit pour la personne qui meurt ou pour son entourage qui doit par la suite assumer sa mort et faire le nécessaire du corps de celle-ci. De plus, les gens qui travaillent ont souvent des difficultés afin de gérer tout cela, surtout lorsqu’ils travaillent loin ou qu’ils ne sont pas au courant assez tôt et qu’ils souhaitent être présents lors des funérailles. Néanmoins, cela n’est souvent pas le cas lorsqu’il s’agit d’une personne qui avait une maladie grave par exemple, ou qui était hospitalisée et dont le pronostic n’était pas bon, mais toujours est-il que les membres de sa famille auront besoin de temps pour s’en occuper même après sa mort.

En effet, il est souvent nécessaire à la famille très proche d’une personne décédée d’obtenir un congé pour décès, car celle-ci a besoin de temps pour faire son deuil et aussi pour organiser les obsèques et différents rites d’enterrement. De plus, dans une telle période, même si les membres de la famille du défunt allaient travailler, elles ne seraient pas du tout productives.

Le congé de décès est un congé légal, c’est le droit de tout salarié tout comme celui-ci a droit à des congés de maladie, de maternité, etc. Mais la durée de ce congé est souvent très limitée et dépend de nombreux facteurs, notamment le lien de parenté avec le défunt.

Qui a droit à ce congé de décès et pour combien de temps ?

En général, le congé pour décès est accordé pour les personnes les plus proches du défunt, c’est à dire en premier lieu son ou sa conjointe, ses enfants, ses parents, et ses frères et soeurs. De plus, les congés de décès sont légaux et font partie des droits de tout salarié sans que celui-ci ne soit obligatoirement ancien dans son travail, donc même une personne qui vient d’être recrutée a le droit à ce congé de décès qui lui est assuré par le code du travail.

Toutefois, la durée du congé de décès, ou au moins des jours payés, est limitée et dépend de votre travail et du lien de parenté avec le défunt. Les points les plus importants qui concernent les congés de décès sont résumés dans ce qui suit :

  • Le code du travail assure à un salarié, dont le conjoint ou l’un des enfants est mort, 2 jours de congés rémunérés.
  • Le code du travail assure à un salarié, dont l’un des parents ou des frères et soeurs est mort, 1 seul jour de congé rémunéré.
  • Néanmoins, pour les personnes nécessitant plus de temps, il est possible de prendre davantage de jours de congé qui peuvent ou non être rémunérés (parfois aux dépens des jours de congé annuels).

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :