Inhumation : pourquoi faut-il y penser ? > Obsèques Conseils Inhumation : pourquoi faut-il y penser ? – Obsèques Conseils

Inhumation : pourquoi faut-il y penser ?

Penser au moyen de partir de ce monde de son vivant est assez austère, mais quand même nécessaire. En effet, il est très important de prendre ce genre de décisions difficiles et sérieuses lorsque nous avons encore la possibilité et la pleine conscience pour le faire avant que ce ne soit trop tard.

Le choix de nos propres funérailles n’est pas une décision facile à prendre. Bien souvent, nous évitons même d’y penser. Cependant, il est important de le faire en temps et en heure et ce, afin d’éviter toute complication à l’avenir, surtout concernant nos proches.

En effet, lors d’un décès, ce sont les proches qui s’occupent de toutes les grandes lignes comme de tous les petits détails. En règle générale, toutes les formalités leur passent sous la main, c’est pourquoi il est préférable de leur faciliter la tâche en prenant les décisions nécessaires lorsqu’il est encore temps et surtout, en les communiquant.

Il existe des décisions qui sont pourtant capitales, aussi bien sur le plan religieux, éthique, convictionnel mais également économique. En effet, préparer et organiser des obsèques peut vite chiffrer et laisser une addition bien salée.

Il est préférable alors de prendre la peine mais surtout le temps d’y penser, et cela afin d’avoir une idée claire de nos souhaits de la fin qui sont donc très importants et qui doivent être le reflet de notre propre personnalité, nos propres convictions et pensées les plus profondes.

Pour vous faciliter la tâche, vous devez précisément trancher entre deux choix capitaux : si vous souhaitez une inhumation ou une crémation d’abord, pour penser par la suite aux autres détails non moins importants, mais comparés à ce premier choix, secondaires.

Quels sont les coûts à envisager pour chaque type d’obsèques ?

Que vous vous décidiez à choisir une inhumation ou une crémation, il faut d’abord penser au prix qui est un aspect primordial à prendre en considération. Même si cela peut vous sembler superflu voire angoissant d’y penser alors que la mort vous semble si loin, prenez quand même la peine d’au moins envisager une option au détriment d’une autre, et ce afin d’éviter d’infliger un vrai casse tête et un embarras pour vos proches, surtout sur le plan financier.

Entre l’inhumation et la crémation, quelle est la procédure qui coûte le plus cher ? Bien que de façon générale, les gens préfèrent éviter la question de l’argent surtout lorsqu’il s’agit de rendre hommage à une personne chère, comme un parent ou un être aimé, il est pourtant nécessaire de le faire, le but n’étant pas de se ruiner, loin de là.

Si vous avez déjà songé à la fameuse question et au choix à faire entre la crémation et l’inhumation, vous êtes certainement tombé sur la question fatidique du prix, et vous vous êtes alors certainement rendu compte que le prix d’une inhumation est nettement plus élevé que le prix d’une crémation.

À quoi est due cette différence de prix ?

Le grand contrast de prix observé entre les frais d’une inhumation et ceux d’une crémation est relié à plusieurs facteurs.

  • D’abord, l’organisation de l’une ou de l’autre suit des chemins différents, c’est une chose que toutes les entreprises de pompes funèbres prendront la peine de vous spécifier
  • Le prix du cercueil, si le corps est ensuite destiné à être inhumé ou incinéré, est nettement différent. En effet, la matière du cercueil, le modèle, les dimensions et l’épaisseur diffèrent d’un cercueil à une autre, afin de conférer plus ou moins de résistance selon les obsèques choisies
  • Pour une crémation, il sera nécessaire de faire l’acquisition d’une urne funéraire. Cette dernière est souvent accessible pour le prix mais aussi très disponible, même pour des urnes funéraires personnalisées. En revanche lorsqu’il s’agit d’inhumation, il faut penser à la concession de la tombe, c’est à dire l’emplacement que vous prenez dans un cimetière pour y déposer le corps, mais aussi envisager à l’avance à la pierre tombale et son coût parfois phénoménal.

Pour récapituler le tout, nous pouvons dire que :

  • Pour l’inhumation, le coût plus conséquent est dû principalement :
  • Au coût du cercueil qui doit être fabriqué en matière plus résistante comme du bois massif, nous citons l’acajou, le chêne ou encore l’orme
  • Le prix très élevé de la concession de la tombe ou la concession funéraire, qui consiste à l’usage d’un lot de terrain dans un cimetière et non le lot de terrain en question selon un acte bien défini. Les coûts diffèrent d’une commune à une autre, et bien entendu, c’est variable en fonction de la superficie souhaitée. Ce dernier point nous conduit au suivant, et qui est la pierre tombale
  • La pierre tombale, avec ces différents modèles, différentes matières, dimensions et travail d’ornement et de personnalisation. C’est une pièce qui peut très vite grimper en chiffre et ajouter quelques zéros en plus au prix final de l’inhumation
  • L’organisation des obsèques : la mise en bière et toutes les étapes des funérailles engendrent des frais supplémentaires, mais cela est un point en commun avec la crémation
  • Pour passer à la crémation justement, voici les points qui la rendent moins chère par rapport à une inhumation :
  • Pour une incinération, vous n’avez pas besoin de faire l’acquisition d’une concession funéraire ou d’un monument funéraire, sauf dans certains cas exceptionnels
  • Aussi, les prix des urnes funéraires, même les plus sophistiquées, résistantes et autres urnes funéraires personnalisées ne peuvent pas rivaliser avec ceux des cercueils et des pierres tombales
  • Il existe cependant un piège au milieu de tous ces frais qui semblent abordables et très accessibles, il s’agit des frais du crématorium. Si vous ne faites pas assez attention à ces coûts qui peuvent être très onéreux, vous pourrez même largement dépasser les frais d’une inhumation

Parlons prix, parlons chiffres

Abordons à présent les chiffres et récapitulons les prix, puisqu’il est bien plus simple de pouvoir visualiser l’impact réel avec du concret :

  • Pour une crémation, le prix varie entre 1000 et 3000 €
  • Pour une inhumation, le prix minimum s’élève à 2500 €, pour un maximum qui peut s’étendre jusqu’à 15 000 € voire plus !

Tout est une question d’organisation

En effet, tout tourne principalement autour d’une bonne organisation pour réussir ses obsèques. L’organisation commence encore une fois avant le décès. Être organisé signifie surtout s’accorder du temps pour penser à ses envies et à ses préference en termes d’obsèques et de funérailles.

Dans le cas où vous choisissez la crémation, il est très important de bien préciser à vos proches votre souhait d’être incinéré. Aussi, l’emplacement des cendres est un choix propre à vous et qui doit être impérativement communiqué pour éviter que les choses ne se passent autrement que ce que vous aurez souhaité. Pour cela vous avez plusieurs possibilités parmi lesquelles vous pourrez choisir :

  • Disposer les cendres dans une urne funéraire. Là encore, le choix de l’urne funéraire en question en matière, design et prix vous revient principalement, mais également son emplacement. Entre crématorium et autre localité, faite distinctement votre choix et faites le savoir à vos proches et aux personnes en qui vous avez entière confiance
  • Faire le choix de disperser vos cendres. En effet, c’est une pratique qui est de plus en plus adoptée et elle séduit beaucoup de personnes. Avoir comme idée d’avoir ses propres cendres, c’est à dire sa propre personne éternellement dans un endroit particulièrement affectionné, ça n’a pas de prix.

Quelles sont les différentes options pour une dispersion symbolique des cendres ?

En règle générale, les cendres sont à disperser au niveau d’un endroit cher pour le défunt, ou encore un lieu symbolique qu’il avait aimé ou particulièrement affectionné durant sa vie :

  • Par exemple, certains veulent que leurs cendres soient dispersées dans le jardin de leur ancienne maison, la maison dans laquelle ils ont grandi ou bien celle dans laquelle ils ont eu le plus de bons souvenirs
  • D’autres préfèrent les disperser en mer par exemple, mais pour cela, il faut se référer à la réglementation maritime : la dispersion ne peut pas se faire à moins de 300 mètres des côtes, tandis que le rituel doit se faire à 6 km du littoral. Dans le cas où l’immersion d’une urne funéraire est envisagée, il faut obligatoirement choisir une urne biodégradable
  • Il existe également une pratique relativement nouvelle et qui peut paraître insolite mais qui gagne tout de même du terrain : la dispersion des cendres dans l’espace ! Bien entendu, cela nécessite de faire énormément de procédures, sans oublier les énormes frais engendrés, mais ça reste une option à envisager

Vous devez quand même savoir que les cendres sont considérées comme étant un corps à part entière. En effet, ils ont ce statut depuis la loi du 19 décembre 2008. De ce fait, cette entité désormais cadrée au sein d’un statut bien défini a droit à ses propres réglementations, qui sont d’ailleurs très strictes.

Il est logique de comprendre que la dispersion des cendres du défunt ne doit pas se faire dans un lieu à fréquentation publique, nous citons pour cela :

  • Les champs cultivés
  • Les cours d’eau
  • Toute voie publique
  • Les jardins privés ou publics

Ainsi, la dispersion des cendres ne peut se faire dans aucun espace vert réservé au public. De même, toute autre dispersion doit être communiquée aux autorités sur place.

En effet, avant de procéder à cet acte, et même pour le rituel en question, il faut obtenir une autorisation afin de permettre l’enregistrement officiel de toutes les informations essentielles qui permettent l’identification du défunt avec toutes les dates ainsi que le lieu de dispersion des cendres. Ces informations sont nécessaires pour permettre le recueillement des proches du défunt.

Quels sont les différents choix à faire dans le cas d’une inhumation ?

Si votre choix se porte plutôt sur l’inhumation et que la crémation ne vous convient en aucun point, il est alors important de le communiquer à votre famille. C’est un choix extrêmement important, notamment à cause des différentes autres options que cela engendre également.

Pouvoir choisir une option au détriment d’une autre, surtout lors des moments déjà

très durs de deuil, ça peut vite faire monter les tensions au sein d’une famille endeuillée, ce n’est pas ce que vous souhaitez pour vos proches, n’est-ce pas ?

Vous devez savoir que, comme pour la crémation et pour la dispersion des cendres, l’inhumation a droit également à ses réglementations. Par exemple, le lieu de l’inhumation doit obligatoirement se faire en dehors de la ville ou d’une zone d’habitation. Des autorisations obtenues à partir de la mairie sont également à considérer

Parmi les choix que vous devez faire, il y a les suivants :

  • Le choix du cercueil
  • La localisation de la sépulture
  • Le choix du tombeau
  • Le déroulement de la cérémonie
  • Les habits à porter pour l’enterrement
  • Le transport du corps
  • La thanatopraxie
  • Le lieu et les étapes de la mise en bière
  • Le lieu de la chambre funéraire
  • Faire appel ou non à un maître de cérémonie
  • Le choix de la musique ou son absence
  • Procéder à des obsèques classiques ou personnalisées
  • Le budget accordé aux funérailles
  • Tous les détails entourant cet événement, comme les rites religieux

À qui est-il important de communiquer ses dernières volontés ?

Pouvoir être en mesure de choisir son lieu de repos éternel n’a pas de prix. Ainsi, si vous avez réellement du mal à penser à cela, pensant que la vie vous offrira encore de longues années pour commencer à y réfléchir, prenez le d’un autre côté.

Ce n’est pas aussi déprimant d’y penser, si c’est pour se dire qu’en le faisant lorsque nous avons encore l’opportunité de le faire, nous pouvons organiser nos adieux jusqu’au détail près.

Il est également très important mais aussi réconfortant que nous partons de ce monde en ayant accompli tout ce que nous devions accomplir jusqu’aux détails de notre passage à l’autre monde. Cette chose qui peut paraître assez étonnante est en soit un très bon moyen de faire perdurer un bon souvenir de soi, sans avoir à créer de conflits parmi vos proches.

Faire savoir vos souhaits quant à la cérémonie, si vous souhaitez qu’elle soit religieuse ou bien civile, classique ou personnalisée, est également indispensable pour le bon déroulement de cette dernière.

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :