Lettres de condoléances : que dire dans cette lettre ? Lettres de condoléances : que dire dans cette lettre ?

Lettres de condoléances : comment la rédiger ?

Ecrire une lettre de condoléances est une tâche difficile, Il n’est pas toujours évident de trouver les mots justes pour exprimer ses condoléances. Le but de cette lettre est d’honorer la vie du défunt et de soutenir les personnes en deuil. Les meilleures lettres sont celles qui viennent du cœur, avec des souvenirs personnels, simplement exprimés.

Quelques conseils pour rédiger une lettre de condoléances

Avant de rédiger votre lettre de condoléances, vous devez prendre en compte quelques considérations.

D’abord, envoyez votre lettre dans les plus brefs délais, idéalement dans les premières semaines et avant les funérailles. Cela pourrait être considéré comme impoli et irrespectueux.
Egalement, si vous pouvez essayer de rédiger votre lettre à la main, cela montre que vous avez pris plus de temps et d’efforts, tout en étant plus personnel et plus spécial que tout ce qui est dactylographié.
Si vous assistez à l’enterrement ou au culte, il y a de fortes chances pour qu’une boîte contienne des cartes de condoléances.
Rappelez-vous qu’une lettre de condoléances doit venir du cœur, ne tentez pas de la rendre trop chic ou spéciale, il suffit de parler avec sincérité.

Enfin, réfléchissez à ce que vous aimeriez dire pour résumer exactement ce que vous ressentez, qu’il s’agisse de la perte qu’ils ont subi ou de ce qu’ils représentent pour vous.

Si cela semble toujours difficile, lisez quelques-unes des étapes ci-dessous pour rédiger votre lettre.

Comment écrire une lettre de condoléance ?

Lettres de condoléances

Suivez ces étapes pour écrire votre propre lettre de condoléance. Toutes ne sont pas nécessaires, mais cela devrait vous donner une idée quand à la façon de construire votre lettre.

  • Commencez par reconnaître la perte et soyez direct. Si vous ne voulez pas être grossier ou dur, vous ne devriez pas craindre le fait que quelqu’un soit décédé. N’oubliez pas de faire référence au défunt par son nom également
  • Exprimez votre sympathie.
  • Vous pouvez parler du défunt et de votre souvenir préféré. Peut-être une anecdote amusante ou un souvenir chaleureux.
  • Ensuite, vous pouvez mentionner certaines des meilleures qualités ou traits de personnalité du défunt.
  • Si vous pouvez offrir une forme de soutien. Aidez-les, faites des courses ou faites la cuisine pour eux, occupez-vous de leurs enfants, etc. N’offrez cette aide que si vous voulez vous impliquer. Ne faites pas de geste dénué d’empathie.
  • Terminez la lettre avec une déclaration de soutien ou un sentiment réfléchi.

Ce qu’il faut éviter

  • Sauf si vous êtes absolument certain que le destinataire ou le défunt avait une forte foi ou un côté religieux, évitez d’utiliser des termes religieux dans votre lettre.
  • Certaines phrases doivent toujours être évitées, des mots tels que : «c’était là le temps», «ces choses arrivent pour une raison», «c’est pour le mieux», etc. Cela pourrait être profondément offensant et donner le mauvais ton.
  • Laissez-les pleurer à leur rythme et gérer de la manière dont ils se sentent le plus à l’aise. Essayez de ne pas les pousser à avancer avec leur chagrin plus vite que ce qu’ils ne sont prêts à faire.
  • Ne pas entrer dans les détails concernant la cause du décès. Cela pourrait constituer un rappel indésirable pour les personnes en deuil lorsqu’elles tentent d’éviter de s’attarder sur les circonstances.

Bien qu’il n’existe pas de moyen précis d’écrire ce genre de lettre, cela devrait vous donner une idée sur la façon dont doit être rédiger une bonne lettre de condoléance. Et surtout, n’oubliez pas qu’en raison de leur nature délicate, les lettres de condoléances doivent être écrites avec tact, diplomatie et sensibilité.

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :