Publier un avis de décès dans la presse : prix et procédure > Obsèques Conseils Publier un avis de décès dans la presse : prix et procédure > Obsèques Conseils

Publier un avis de décès dans la presse : prix et procédure

Vous désirez rendre un dernier hommage à un défunt dont vous étiez proche ? Honorer sa mémoire de ce qu’il a accompli de plus mémorable, de plus réussi, de plus beau de son vivant ? Vous voulez répandre la nouvelle de son décès pour toucher toutes les personnes de son entourage, toutes celles qui l’ont connu, tout ceux qui l’ont côtoyé, ainsi que ceux qui l’ont aimé et chéri de son vivant ? La presse a consacré pour vous une rubrique nécrologique afin de vous permettre de vous exprimer à travers une annonce nécrologique qui sera publiée dans le journal, qu’il soit local ou national (selon le nombre de personnes que vous voulez atteindre) ou bien par internet, où cette dernière peut être gratuite comme elle peut être taxée et tarifée à la ligne, cette annonce nécrologique est aussi appelée « avis de décès ». Les prix peuvent varier principalement en rapport avec la notoriété du support choisi ainsi que de sa portée et de sa diffusion.

Nous vous avons élaboré ici un petit guide explicatif de la procédure à suivre ainsi qu’un coup d’œil sur les tarifs et les prix, selon encore une fois le support choisi afin de vous aider à rendre le meilleur hommage à vos proches décédés.

A noter qu’une annonce nécrologique peut aussi bien être passée par un membre de la famille qu’un ami, des collègues de travail, une entreprise ou même une association, l’essentiel étant, de rendre hommage au proche disparu afin de lui témoigner leur profond respect, attachement et leur grande tristesse suite à sa disparition.

Quelle est la procédure et que mettre comme contenu dans une annonce nécrologique ?

Tout d’abord pour la précision, un avis de décès est différent du faire-part de décès qui, une fois imprimé sert à être envoyé aux membres de la famille, ainsi qu’aux amis proches du défunt dans le but de les prévenir et de faire en sorte qu’ils puissent venir assister à l’enterrement ainsi qu’à la cérémonie. D’un autre côté, faire paraître un avis de décès dans un journal local ou un journal national, permet d’atteindre bien plus de monde, y compris des gens qui se sont installés loin mais qui tiennent tout de même à lui rendre hommage une dernière fois. Cette option, qui consiste à publier une annonce nécrologique dans la presse écrite a un coût, le prix peut varier selon le titre que porte cette dernière ou encore le nombre de lignes qui la composent.

De cette manière, elle peut être écrite de différentes façons pour, d’une manière générale comporter des éléments essentiels permettant d’identifier clairement le défunt tels que :

  • Toute annonce nécrologique publiée dans la presse écrite doit obligatoirement comporter le nom et le prénom du défunt.
  • Toute annonce nécrologique publiée dans la presse écrite comporte obligatoirement le nom et le prénom du conjoint du défunt.
  • Toute annonce nécrologique publiée dans la presse écrite doit comporter, s’ils existent, le nom et le prénom des enfants du défunt ainsi que ceux des petits enfants et même des arrière-petits-enfants toujours dans l’éventualité qu’ils existent.
  • Toute annonce nécrologique publiée dans la presse écrite comporte nécessairement l’adresse du funérarium où le défunt repose (si le défunt et sa famille ont choisi cette option).
  • Toute annonce nécrologique publiée dans la presse écrite inclut nécessairement le lieu où va se dérouler la cérémonie.
  • Toute annonce nécrologique publiée dans la presse écrite doit aussi obligatoirement préciser le lieu d’inhumation (l’adresse du cimetière) ou de la crémation (l’adresse crématorium).
  • Une annonce publiée dans la presse écrite inclut si la famille le souhaite, une adresse ou une adresse mail afin de contacter la famille endeuillée pour leur présenter leurs condoléances et partager leur douleur.
  • Une annonce publiée dans la presse écrite peut aussi, éventuellement contenir d’autres éléments concernant le défunt : études, poste occupé au moment du décès, etc.

Quelques indications concernant la cérémonie peuvent être ajoutées dans l’annonce, comme par exemple une petite précision de type «  Ni fleurs, ni plaques » ou encore « Possibilité de faire un don à l’association à laquelle notre cher ami, aujourd’hui disparu, tenait énormément. » de la même façon, il est aussi possible de faire paraître les coordonnées de l’agence des pompes funèbres qui se charge de l’organisation des obsèques.

Aussi, comme on en voit dans les journaux, une photo du défunt peut être publiée avec l’annonce (en suppléant) en plus éventuellement de divers éléments de personnalisation, particulièrement appréciés par le défunt (ou le représentant) tels un poème ou un texte à sa mémoire.

Nous vous avons rédigé ici un exemple d’annonce nécrologique sur laquelle vous pouvez vous baser si besoin, elle peut aussi faire office de faire-part ou de remerciement :

« Madame Claire-Marie POULAIN, son épouse,

Elizabeth, Eliott, Alice et Arnaud POULAIN, ses enfants

Emma, Rafael, Rachel, Julie, Lucas, David, Martin et Théo, ses petits-enfants

S’unissent pour vous annoncer le douloureux décès de

Monsieur Jean Jacques POULAIN (époux, père et grand-père aimant)

Survenu le 31 Décembre 2017 à Marseille à l’âge de 81 ans.

L’inhumation aura lieu Jeudi 03 Janvier 2018 au cimetière saint Pierre à Marseille. »

Notez bien : Vous pouvez aussi publier une annonce post-mortem correspondant par exemple à l’anniversaire du décès.

Quels sont les tarifs appliqués lors de la publication d’une annonce nécrologique dans la presse écrite ? Et comment se calcule le prix ?

Si vous souhaitez une annonce nécrologique (avis de décès) dans un journal local ou national vous devez savoir que le prix de ce genre de prestations se calcule à la ligne, autrement dit vous paierez selon le nombre de lignes que va comporter votre annonce. Aussi, il est important de savoir qu’un journal national qui jouit d’une bonne notoriété est forcément plus cher.

Pour avoir une idée, voici les prix pratiqués selon la nature du journal :

Tout d’abord, les journaux nationaux (le prix peut en générale varier entre 20€ à 30€ par ligne) :

  • Le Figaro : Le célèbre journal « Le Figaro » est un quotidien national fondé en 1826, il est aujourd’hui considéré comme étant le plus ancien journal français encore édité et publié. version en ligne. Il est aussi disponible dans sa viIle, propose la publication des avis de décès dont le prix d’une annonce nécrologique peut coûter jusqu’à 24 € TTC par ligne durant les jours de semaine, et jusqu’à 27 € par ligne durant le week-end.
  • Le Monde : Le célèbre journal national « Le Monde » est un quotidien français fondé durant l’année 1944 par Hubert Beuve-Méry pour devenir l’un des derniers journaux ayant gardé la particularité qu’on appelle « journal du soir ». En effet, « Le Monde » est resté longtemps édité à Paris dès le début d’après-midi, tout en portant la date du lendemain justement pour qu’il soit distribué au lendemain matin. Il est aussi disponible aujourd’hui sous sa version consultable en ligne. Le prix d’un avis de décès dans le journal national « Le Monde » peut coûter jusqu’à 26 € TTC par ligne tous les jours de la semaine.
  • Libération : Le célèbre national « Libération » est un quotidien français, fondé avec la participation toute particulière de Jean-Paul Sartre dans l’année 1973, pour paraître la toute première fois le 18 avril 1973. Aujourd’hui, le journal Libération aussi disponible dans sa version en ligne appartient aux actionnaires majoritaires, les hommes d’affaires Bruno Ledoux et Patrick Drahi. Laurent Joffrin est quant à lui le directeur de publication du journal « Libération » ainsi que son directeur de rédaction, épaulé par Johan Hufnagel. Le prix d’un avis de décès publié dans le journal national « Libération » coûte 16,30 € par ligne.

A savoir : Aujourd’hui tous ces journaux sont aussi consultables en ligne.

Ensuite, les journaux régionaux ou locaux, qui eux font payer leur services entre 80 € et 300 € pour une annonce nécrologique complète, et ce, toujours en prenant en compte le nombre de lignes de l’annonce (longueur) ainsi que son jour de parution.

 

  • La Voix du Nord : Le journal « la Voix du Nord » est un quotidien qui s’occupe de traiter toute l’actualité de la région du Nord de la France (Nord-Pas-de-Calais) et dont la ville d’édition est Lille. Ce journal permet la publication par ses services, des annonces nécrologiques dont le prix est de 4,72 € par ligne pour les habitants de la ville de Lille et de 2,69 € pour tous les autres habitants de la région.

 

 

  • Ouest-France : Le journal « Ouest-France » est un quotidien qui s’occupe de traiter toute l’actualité de la région Ouest de la France, fondé en 1944 et dont la ville d’édition est Rennes. Ce journal permet la publication par ses services, des annonces nécrologiques (avis de décès) dont les prix varient entre 2,33 € et 3,35 € par ligne. Ce journal est aussi distribué sur Paris.

 

 

  • Echo républicain : Le journal « Écho républicain » est un quotidien qui se charge de traiter toute l’actualité pour la publier dans le département d’Eure-et-Loir, en région centre et dans le sud du département des Yvelines. Il a été fondé en 1959 dans sa ville d’édition Chartres. Ce journal en plus de sa diversité d’information, permet la publication des avis de décès dont les prix sont de 2,57 € par ligne.

 

 

  • Le Dauphiné libéré : Le journal « Le Dauphiné libéré» est un quotidien qui traite l’actualité de la région Isère, Grenoble Savoie, Haute-Savoie, Ain, Drôme, Ardèche, Hautes-Alpes, Vaucluse et Veurey-Voroize. Ce journal propose de publier les avis de décès pour des prix particulièrement raisonnables de 104 € les 10 lignes.

 

  • Le Progrès : Le journal « Le Progrès » est un quotidien qui traite l’actualité de la région où il est diffusé, c’est-à-dire dans le Rhône, l’Ain, le Nord-Isère, la Loire, la Haute-Loire et le Jura. Son siège se situe dans la ville de Lyon. Ce journal propose de publier les avis de décès pour des prix très raisonnables de 108 € les 10 lignes.

 

  • Midi-Libre : Le journal «Midi-Libre  » est un quotidien qui traite l’actualité de la région où il est diffusé, c’est-à-dire dans la moitié Est de la région Occitanie. Il a été fondé en 1944 à Saint-Jean-de-Védas, pas loin de Montpellier. Ce journal propose de publier les avis de décès pour des prix très raisonnables de 3,46 € la ligne.

 

Comment procéder à la publication de l’annonce nécrologique ?

Ceci est possible en prenant directement contact avec le journal que vous avez choisi pour la publication de l’avis de décès dans la presse écrite. Cela dit, si vous manquez de temps ou que vous voulez simplement qu’on le fasse à votre place, l’agence des pompes funèbres, qui se charge de l’organisation des obsèques, vous propose aussi de faire le nécessaire concernant l’avis de décès, pour que n’ayez pas à vous en occuper. Par ailleurs, des sites internet vous proposent aussi de s’en charger à votre place, en assurant l’intermédiaire entre vous et le journal. De cette façon ça va vous permettre de visualiser le résultat avant son apparition et sa validation finale.

Les annonces en ligne s’imposent aussi dans le marché de l’annonce nécrologique, voici comment :

Il existe aussi de nos jours sous le nom de « sites internet nécrologiques », des sites internet entièrement voués et dédiés à la publication des annonces nécrologiques en ligne, ainsi qu’à la publication des avis de décès également en ligne.

En effet, chaque jour, un nombre important de ces derniers y sont publiés et consultés par des milliers d’utilisateurs et internautes. Ces sites nécrologiques se décrivent eux même comme étant moins chers que la méthode de publication classique dans la presse écrite, mais aussi et surtout plus efficace et plus pratique quand on souhaite faire parler du décès dans la région du défunt mais pas que ! En raison de leurs divers services qui assurent notamment un filtre, permettant aux gens de la région du défunt d’être mis au courant à tout moment des dernières informations concernant les décès survenant dans la localité indiquée. Ils ont l’avantage de garder en ligne que les derniers avis de décès, tout en sauvegardant un résumé de l’annonce dans les archives.

Quelques-uns de ces sites internet spécialisés dans les annonces nécrologiques travaillent uniquement et exclusivement avec les agences des pompes funèbres, qui représentent leurs clients en tant qu’intermédiaire là, où d’autres acceptent de traiter avec des particuliers sans intermédiaire tout en étant entièrement libres d’accès.

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :