Qui hérite en cas de décès : à qui revient la succession ? > Obsèques Conseils Qui hérite en cas de décès : à qui revient la succession ? > Obsèques Conseils

Qui hérite en cas de décès : à qui revient la succession ?

Le décès d’une personne est toujours un drame particulièrement tragique qui veille à nous vider de toute lucidité sur le moment. Néanmoins, cela n’empêche pas le fait que la personne décédée possédait des objets, une certaine somme d’argent ou un quelconque bien qui a de la valeur. Ainsi, il devient clairement primordial de veiller à ce que l’héritage du défunt soit accordé à celui qui semble le plus en droit de recevoir ce dernier. Dès lors, les règles qui entourent cela sont claires et précisées par la loi, afin de veiller à ce que la justice soit toujours présente. Mais alors, comment savoir qui est l’héritier légitime selon la situation du défunt ? Toutes les informations sur cela vous seront présentées au sein de cet article.

Prioriser la dernière volonté du défunt

Il est particulièrement évident que la dernière volonté d’une personne décédée est celle que l’on priorise avant toute règle juridique. Par cela, si une personne rédige un testament avant de mourir, celui-ci devra être priorisé et respecté jusqu’à la dernière lettre. En effet, c’est un droit fondamental et une chose particulièrement sacrée que de faire en sorte que la dernière volonté d’un être humain soit respectée jusqu’au bout. Ainsi, certaines choses seront prises en considération de manière précise. En voici quelques-unes.

  • Les objets, la somme d’argent ou le bien que voulait léguer la personne avant de mourir.
  • L’héritier ou les hérités déterminés au préalable dans le testament de la personne qui est décédé.
  • Tout autre point important que la personne décédée aura noté sur son testament.

Qui a le droit de toucher l’héritage ?

Dans le cas où le testament n’existe pas, il y aura certains éléments qui devront être mis en place. Ainsi, la succession et l’héritage seront organisés de manière à ce que cela soit coordonné avec les règles déterminées et fixées par la loi. La succession devra, logiquement, revenir aux héritiers réservataires et ce, d’une manière entière et incontestable. Par contre, s’il n’y en a pas, la succession sera accordée à d’autres héritiers selon le degré de priorité et la situation de la personne décédée. Voici donc quelques informations qui vous permettront de mieux comprendre cela et d’avoir une idée sur les règles de priorité sur l’héritage.

  • De manière générale, il est à savoir que ce sont uniquement les héritiers les plus proches du défunt qui peuvent succéder à ce dernier.
  • Une classe hiérarchique sera effectuée afin de déterminer les potentiels héritiers selon la proximité de ces derniers par rapport au défunt.
  • Le conjoint du défunt se verra toujours accorder une place particulière en ce qui concerne l’héritage. Il sera donc quasiment inévitable de déterminer si la personne décédée était mariée ou non.
  • Il y aura toujours une distinction à faire entre les ascendants et les descendants pour pouvoir assurer l’héritage aux personnes les plus proches du défunt, du degré le plus élevé au plus bas. Les ascendants sont constitués des parents et des grands parents, quant aux descendants, ce sont les enfants et les petits enfants.

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :