Condoléances > Obsèques Conseils Condoléances > Obsèques Conseils

Condoléances

Quelqu’un est mort récemment dans votre entourage et vous avez envie de présenter vos condoléances à ses proches mais vous ne savez pas comment vous y prendre pour faire cela bien ? Vous n’avez jamais assisté à des obsèques et vous n’avez aucune idée de ce qu’il faut faire suite au décès d’une personne et vous en savoir plus sur les différentes façons de présenter ses condoléances ? Retrouvez tout ce qu’il y a à savoir sur les condoléances dans cet article !

En effet, quand quelqu’un meurt, la moindre des choses à faire vis à vis de sa famille et de ses proches est de leur présenter ses condoléances. Cela ne ramènera certainement pas le défunt mais leur fera sentir qu’ils ne sont pas seuls et que même si cela est dur et très pénible, il y a beaucoup d’autres gens qui partagent leur souffrance et qui sont présentes en cas de besoin.

La présentation de condoléances se fait partout dans le monde, quelle que soit la langue parlée par les gens, leur milieu socioculturel, leur pays ou leurs croyances religieuses, car en effet les condoléances n’ont absolument rien à voir avec les raisons de la mort et ce qui se passe après la mort mais elles existent simplement pour atténuer la douleur des proches du défunt, ou en tout cas essayer de l’atténuer.

Les gens peuvent présenter leurs condoléances de nombreuses façons, et c’est la manière de le faire qui varie certainement selon les régions et croyances. Il peut s’agir de simples mots ou parfois même de gestes, de soutien moral ou d’une simple présence. En effet, dans certaines situations, communiquer avec la famille du défunt est très difficile et peut même aggraver leur douleur et leur rappeler la mort de la personne qu’elles ont perdu et dans ce cas, la présence des gens autour de celle-ci est largement suffisante sans que ceux-ci ne se sentent obligés de dire quoi que ce soit.

Néanmoins, certaines personnes préfèrent garder le silence, pas parce qu’elles ne peuvent pas communiquer avec la famille du défunt, mais parce qu’elles ne savent pas vraiment quoi dire dans de telles circonstances et qu’elles ont peur de dire un mot de travers et de blesser davantage cette famille qui est en période d’hypersensibilité.

Quand faire ses condoléances et à qui les présenter ?

Les condoléances doivent être présentées à la famille du défunt et cela concerne aussi bien la famille proche ou éloignée, lorsque les condoléances viennent d’une personne qui ne fait pas partie de la famille. Toutefois, au sein d’une même famille, ce sont les personnes les plus éloignées qui présentent leurs condoléances à la petite famille et aux membres les plus proches du défunt, par exemple son ou sa conjoint(e), ses enfants, ses parents et ses frères et soeurs, etc.

Le moment idéal pour présenter des condoléances n’existe pas, car il dépend de plusieurs facteurs qui sont : le moment du décès, la distance entre votre résidence et celle de la personne décédées ou de sa famille, votre disponibilité et la possibilité de vous y rendre, qu’il y ait ou non des funérailles et obsèques, que vous soyez proche de la famille ou non, etc. Néanmoins, les condoléances doivent être présentées dans les jours qui suivent la mort d’une personne et au maximum après quelques semaines, car présenter des condoléances à une famille après plusieurs mois de la mort de quelqu’un risque de faire plus de mal que de bien. Cela leur rappellerait seulement ce qu’ils essayent d’oublier depuis des mois et enfoncerait le couteau dans la plaie.

Rappelez-vous que pour présenter des condoléances, vous ne devez pas obligatoirement être présent car de nos jours, et avec les différentes technologies, il est possible de présenter des condoléances même lorsque l’on est très loin et que nous ne pouvons pas nous rendre aux obsèques et cela grâce à la téléphonie et aux différents moyens de communication audiovisuels, même si la méthode la plus souvent utilisée est celle des cartes de condoléances car il est souvent difficile d’aborder oralement la famille du défunt.

Qui peut envoyer une carte de condoléances et à qui ?

Les cartes ou lettres de condoléances peuvent venir de n’importe quelle personne ayant connu la personne qui est décédée ou l’un des membres de sa famille proche, que cela soit un ami, un ancien camarade ou collègue, un ancien professeur, un voisin, un membre de la famille résidant à l’étranger, etc. Celles-ci sont destinées à la famille proche du défunt, soit à une personne particulière de la famille, par exemple le ou la conjoint(e) du défunt, soit au nom de toute la famille en général et c’est le plus souvent le cas.

Toutefois, la majorité des gens préfèrent et font de leur mieux pour présenter leurs condoléances en face à la famille de la personne décédée. C’est d’ailleurs pour cela que sont organisées les cérémonies d’adieux et les obsèques qui visent à la fois à dire adieu une dernière fois au défunt mais aussi à rassembler toutes les personnes souhaitant présenter leurs condoléances à la fois, afin d’éviter par exemple une survenue progressive de ces dernières, car cela prendrait des semaines avant que la famille du défunt ne puisse se reposer de cette tragédie.

Ainsi, les personnes qui écrivent le plus souvent des messages de condoléances sont les suivantes :

  • Les personnes n’ayant pas pu assister aux obsèques : lorsqu’une personne meurt subitement alors qu’elle n’était même pas malade, il est difficile de faire venir toute sa famille et ses connaissances immédiatement après sa mort car la plupart des gens n’ont pas des emplois du temps flexibles et n’habitent pas juste à côté. C’est d’ailleurs dans ces cas que les lettres de condoléances sont le plus souvent écrites.
  • Les personnes ayant assisté aux obsèques mais n’ayant pas pu voir certains membres de la famille proche du défunt : par exemple, si vous connaissez bien un membre de la famille du défunt et que vous n’avez pas pu le voir durant les obsèques à cause de la foule, vous voudriez sûrement lui témoigner de votre soutien par message après cela afin qu’il sache que vous y pensez et que cela vous tient à coeur.
  • Dans le cas où l’un des membres de la famille du défunt réagit par un déni : certaines personnes font leur deuil d’une manière différente des autres et ont du mal à accepter la mort de leurs proches. Elles refusent donc d’admettre la mort de celle-ci et leur réaction se fait en plusieurs phases dont la première est toujours la phase du déni. Dans ce cas, ces personnes vont rarement assister aux obsèques de la personne décédée et parler aux personnes qui sont venues leur présenter leurs condoléances.

Qu’est-ce qu’une carte de condoléances et quels sont ses buts ?

Une carte de condoléances est une lettre ou un message, un texte rédigé suite à un décès et rempli de mots de condoléances, c’est à dire de mots qui expriment à quel point vous compatissez et partagez la douleur de quelqu’un qui a perdu un être cher. Ces petits mots de condoléances doivent bien être choisis afin de rédiger un bon texte de deuil, il ne faut donc pas trop sortir de ce contexte afin de ne pas se retrouver à envoyer un autre type de lettre contenant des phrases inappropriées compte tenu des circonstances.  Le texte de condoléances doit être inscrit sur une carte qui sera remise à la famille du défunt, soit en mains propres ou à travers une tierce personne, soit en envoyant cette lettre de deuil en courrier de condoléances quand on ne peut pas faire autrement.

Quel est le but d’une carte de condoléances ?

Si les cartes de condoléances sont destinées aux proches immédiats d’une personne décédée, c’est parce que ces derniers sont les premiers à souffrir de cette perte et leur douleur ne risque pas de disparaître du jour au lendemain. Néanmoins, les cartes de condoléances contribuent à soulager un minimum ces personnes, car elles sont rédigées dans les objectifs suivants :

  • Témoigner de sa tristesse et de sa compassion en rappelant à la famille du défunt que vous l’avez tous perdu et que vous partagez leur souffrance.
  • Essayer d’atténuer les douleurs de ses proches en leur rappelant que tout le monde finira par mourir et que la vie n’est pas faite pour qu’on y reste éternellement, et en fonction des croyances religieuses de la personne, des promesses que la personne décédée vit dans un monde meilleur, qu’elle repose en paix et que là où elle est, elle ne souffrira plus.
  • Rappeler à la famille du défunt à quel point celui-ci était quelqu’un de bien et combien vous tenez à lui, en citant ses meilleures qualités et quelques bonnes actions que cette personne a faites durant sa vie si possible, afin de s’en souvenir comme une bonne personne.
  • Montrer à la famille que vous les soutenez et insister sur le fait que vous êtes prêt à faire n’importe quoi pour les aider, que cela soit moralement ou financièrement selon ce que vous pouvez, même si cela ne concerne pas seulement le moment présent mais tout le reste de leur vie. Cela aide à leur faire comprendre qu’ils ne sont pas seuls et que des gens sont là pour eux.

Comment écrire une carte de condoléances ?

Il n’existe pas de cartes de condoléances parfaites ou idéales, car toutes les cartes ne sont pas les mêmes et doivent contenir des mots qui viennent du coeur et non pas des textes entièrement copiés à partir de sites internet ou d’autres sources. Ainsi, le contenu de votre carte de condoléances ne dépend que de vous et de la relation que vous aviez avec le défunt et que vous avez actuellement avec le destinataire. Par exemple, si vous envoyez un message de condoléance à un ami, celui-ci serait différent qu’un message de condoléances destiné à la mère d’une personne qui est morte car celle-ci devrait être un peu plus formel. Néanmoins, si vous manquez d’inspiration ou si votre chagrin vous empêche d’écrire quelque chose de très long, vous pouvez rajouter, en plus de vos expressions personnelles, certaines phrases que vous pouvez trouver sur des exemples de lettres de condoléances. Il existe en effet plusieurs sites qui proposent de vous faciliter la tâche grâce à des modèles de lettres de condoléances qui doivent être rédigées comme ceci :

  • Commencez par exprimer vos sentiments en utilisant des mots qui proviennent de votre coeur et non pas d’internet.
  • Précisez, si vous le souhaitez, la façon dont vous avez appris le décès de cette personne, surtout si vous l’avez appris en retard afin d’expliquer pourquoi vous n’avez pas envoyé cette lettre plus tôt.
  • Précisez si oui ou non vous avez pu assister aux obsèques en expliquant votre situation à la famille du défunt pour qu’elle ne sente pas que vous les avez laissés tomber si jamais vous n’y étiez pas. Donnez leur rendez-vous très bientôt et promettez leur de leur rendre visite très souvent.
  • Exprimez ce que vous ressentez pour le défunt ainsi que pour sa famille, votre respect, votre tendresse… rappelez leur de bons souvenirs et dites leur que vous ne les oublierez jamais.
  • Dites à la famille du défunt que vous serez toujours disponible pour eux, laissez leur le moyen de vous contacteur aisément et proposez leur tout ce que vous pouvez comme aide, ne serait-ce que de vous mettre à leur disposition lorsqu’ils veulent parler.
  • Utiliser des citations connues ou des extraits provenant des livres sacrés de la religion de la personne, comme le Coran pour les musulmans par exemple et La Bible pour les chrétiens. Certaines formules de condoléances sont fréquemment utilisées et aident, d’une certaine façon, à apporter de la paix intérieure aux proches du défunt.

Toutefois, si vous êtes libres de mettre ce qui vous chante sur vos cartes de condoléances, il faut néanmoins penser à respecter certaines petites règles comme :

  • La forme de la carte de condoléances qui doit être préférentiellement manuscrite car cela montre que vous y avez prêté plus d’attention et que vous lui avez consacré assez de temps.
  • Le design de la lettre qui ne doit pas être jouissif donc faites attention à ne pas prendre n’importe quelle carte au risque de vous tromper et de prendre une carte de voeux.

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *