Enterrement Islam > Obsèques Conseils Enterrement Islam > Obsèques Conseils

Enterrement Islam

Tout être humain, quelles que soient sa religion et ses croyances, sait et admet que la mort est inévitable pour tous les êtres vivants, quelle que soit leur origine, leur religion, qu’ils soient en bonnes ou en mauvaises conditions de vie et quel que soit l’état de leur santé. La mort nous rattrape tous où que l’on soit et ne dépend ni de notre âge ni de notre santé mais seulement du moment où notre heure aura sonné.

Cependant, c’est l’interprétation de la mort qui varie entre les individus et qui dépend fortement de leurs croyances et milieux culturels. Certains pensent que la mort signifie directement un passage vers un endroit plus beau que la vie et que tous les hommes s’y retrouveront ensemble sans exception, tandis que d’autres croient à un jugement dernier. Certaines personnes pensent également qu’il s’agit juste de la fin d’une vie et qu’il y aura par la suite réincarnation de l’âme de la personne, qui renaîtra dans un autre corps, ou qu’il n’y aura plus rien et que l’âme des personnes mortes ne fait que rejoindre le néant.

Dans la religion musulmane, la mort ne signifie qu’un passage entre une vie dont la durée est très limitée et un endroit éternel qui peut être le paradis ou l’enfer, et cela en fonction de la balance entre le bien et le mal qu’a fait une personne dans sa vie. Si la balance est en faveur du bien, alors Dieu accordera sa miséricorde à cette personne et l’enverra rejoindre le paradis qu’il lui a promis, où elle demeurera éternellement. Dans le cas contraire, si cette personne a fait beaucoup de mal sans se faire pardonner, elle ira alors en enfer.

Toutefois, la manière dont les êtres humains font leurs adieux aux morts et ce qu’ils font de leurs corps par la suite est également très variable selon les régions, les aspects culturels et les croyances. Certaines personnes peuvent même décider elles-mêmes de ce que deviendra leur corps après la mort, en général lorsqu’elles savent qu’elles sont condamnées ou qu’elles sont très vieilles. Dans certaines régions de la planète, ces personnes peuvent choisir que leur corps soit brûlé et que les cendres soient enterrées, alors que d’autres peuvent réclamer que l’on jette tout simplement leur corps dans la mer. Chez les musulmans, les morts doivent obligatoirement être enterrés dans un cimetière musulman, mais l’enterrement dans l’islam ne se fait pas de la même manière que dans les autres religions, comme chez les chrétiens par exemple. Il existe de grandes variations et particularités au niveau des obsèques et des rites funéraires.

Cet article va donc vous montrer quelques uns des aspects très particuliers d’un enterrement musulman, avec les principaux rites funéraires musulmans et le déroulement de la mise sous terre d’un mort.

Enterrement musulman : comment ça se passe dans les cimetières musulmans ?

Un enterrement dans l’islam ne se fait pas n’importe comment et doit respecter certaines conditions, qui peuvent concerner l’aspect temporel de l’inhumation ou même la manière dont se fait celle-ci ainsi que son lieu. Ainsi, il est évident que seuls les musulmans ont droit à un enterrement musulman, l’islam n’accepte donc pas que les personnes ayant d’autres croyances religieuses soient enterrées de la même manière que les musulmans. Du moins, cela concerne surtout la prière qui ne doit se faire que pour les musulmans, même s’il s’agit par exemple de personnes qui étaient initialement musulmanes et qui ont ensuite quitté la religion, ou même s’il s’agit d’enfants de musulmans ou de parents. La prière ne doit se faire que pour les personnes qui étaient elles-mêmes reconnues comme musulmanes et non pas selon les croyances de leur famille. D’ailleurs, il existe même certains cas où la prière n’est pas recommandée pour les personnes qui ont passé toute leur vie en tant que musulmanes, par exemple pour les personnes mortes par suicide puisque ceci est l’un des péchés capitaux dans l’islam.

De plus, une personne morte ne peut pas être directement enterrée ni être mise en terre à n’importe quel moment, car il existe certaines conditions qui dépendent de plusieurs facteurs, le principal étant l’heure du décès, mais il y a également des délais qui doivent être respectés et ce n’est pas à la famille du défunt d’en décider.

Quels sont les délais de l’inhumation ?

L’inhumation ou la mise en terre du corps d’une personne décédée en islam doit respecter de nombreuses conditions qui concernent notamment les horaires et délais d’inhumation. Mais cela peut être variable en fonction des pays car certaines démarches peuvent être plus compliquées lorsqu’un musulman décède dans un pays non musulman comme en France ou en Amérique, et cela dépend également du lieu de son enterrement car certaines familles préfèrent retourner à leur pays d’origine, un pays musulman où ils enterreront le défunt entre ses proches.

Dans un pays musulman, l’inhumation ne doit pas dépasser les 24 heures après le décès d’une personne. L’enterrement en islam se fait donc en général dans les 24 heures mais doit respecter certains horaires qui dépendent surtout des prières. Par exemple, un mort ne peut pas être enterré la nuit, donc s’il est mort le matin, il doit être enterré avant le coucher du soleil, en général après la prière “Dohr” ou “El Asr”. Mais si celui-ci est mort le soir ou la nuit, il ne peut pas être enterré sur place et l’inhumation aura donc lieu le lendemain matin.

Pour les famille musulmanes qui résident dans des pays non musulmans, c’est un peu plus compliqué que cela et cela dépend de leur volonté de rentrer dans leur pays d’origine pour enterrer leur proche dans un cimetière musulman.

Ainsi, suite à un décès d’un musulman en France, les délais de l’inhumation peuvent ne pas être respectés car il existe de nombreuses démarches administratives supplémentaires qui n’existent pas dans les pays musulmans. Cela est également l’un des aspects de la différence entre les enterrements musulmans et les enterrements chrétiens par exemple, puisque en France, les musulmans ne sont pas majoritaires comme ils le sont dans leurs pays d’origine.

La disponibilité des vols est également un grand facteur duquel peuvent dépendre les délais d’inhumation. En effet, dans certaines périodes de l’année, il est quasiment impossible de trouver de la place même quand on a l’argent qu’il faut. D’autres personnes peuvent également avoir des difficultés financières ou ne pas être préparées pour cela, et ceci augmente encore les retards de l’inhumation. C’est pourquoi en général, l’enterrement musulman dans un pays islamique d’un défunt qui a été transporté de l’étranger se fait immédiatement après l’atterrissage de l’avion.

Il faut également noter qu’en France, les cercueils sont obligatoires pour les morts, même pour ceux qui sont enterrés sur place et dans ce cas, l’enterrement d’un musulman en France peut se faire dans les plus brefs délais dans un carré musulmans où seuls des hommes musulmans pourront se joindre à l’inhumation, après les démarches administratives et la toilette purificatrice, en présence d’un Imam qui est la personne qui se met en position de “leader” de la prière.

Qui assiste à un enterrement musulman et quelles sont les conditions requises ?

L’enterrement en islam diffère des autres enterrements par plusieurs aspects. La première chose que vous remarquerez est que les personnes présentes lors des obsèques ne sont pas les mêmes lors d’un décès d’un musulman et d’un chrétien par exemple. En effet, contrairement aux enterrements chrétiens et bien d’autres, l’enterrement musulman, pendant lequel se fait la prière pour le défunt au cimetière, n’est pas recommandé pour les femmes, donc, vous ne trouverez aucune femme au cimetière le jour de l’enterrement d’un mort musulman quelle que soit sa relation avec lui quand il était vivant et même s’il s’agit de sa mère ou de sa femme.

Ainsi, seuls les hommes seront présents et en général, n’importe quel homme ayant connu le défunt est censé être présent à l’enterrement car l’islam encourage et recommande fortement aux hommes d’assister aux enterrements des autres, d’où les grands cortèges d’hommes et la grande foule au niveau du cimetière, car la prière d’un enterrement est très importante aussi bien pour le défunt que pour les personnes présentes le jour de l’enterrement.

Cependant, l’islam n’impose pas de conditions du côté vestimentaire comme certaines religions qui recommandent par exemple de ne porter que du noir le jour de l’enterrement. Il suffit simplement de s’habiller correctement et de ne pas porter de vêtements qui attirent trop l’attention, des vêtements de fêtes ou autres. De plus, l’islam ne recommande pas de ramener des fleurs aux funérailles et de les poser sur la tombe du défunt le jour de l’enterrement. Toutefois, un enterrement musulman est souvent suivi d’un bon repas préparé par la famille et les proches du défunt, ce qui est également recommandé par l’islam, les personnes ayant rejoint la maison du défunt afin de soutenir et de réconforter sa famille et les voisins sont également concernés par ce repas et doivent tous en manger avec les autres invités, les plus proches devront également aider à préparer ces grandes quantités de nourriture et si possible, contribuer financièrement en rapportant à la famille du défunt de la viande, des fruits et d’autres ingrédients nécessaires au repas. Ce repas ne concernera donc pas seulement les hommes mais les femmes également, celles-ci pourront aider à la cuisine si elles sont proches de la famille du défunt.

Qu’est-ce que la toilette purificatrice dans les enterrements musulmans ?

Après la mort d’un musulman, celui-ci doit être lavé par ses proches avant qu’il ne soit enterré. En général, cette toilette purificatrice doit se faire par 4 personnes du même sexe que la personne qui est morte, mais il peut être autorisé au mari ou à la femme de cette personne, devenu(e) veuf ou veuve de participer à cette toilette.

Le corps du défunt doit être placé, comme lorsqu’il est enterré, tête vers la Mecque (son orientation dépendra donc de la position du pays où il se trouve par rapport à la Mecque). Ses bras pourront être croisés ou placés de sorte que les membres supérieurs longent l’axe du corps.

Le nettoyage du corps s’effectue en trois étapes, c’est à dire que le corps est lavé trois fois de suite puis essuyé et enveloppé dans un linceul.

La famille et les proches du défunt seront autorisés à revoir celui-ci après la toilette purificatrice afin de lui faire leurs adieux. S’il reste du temps avant l’enterrement, le corps d’un musulman décédé peut être mis dans une chambre à part où ses proches pourront passer le voir une dernière fois, en particulier les femmes qui ne pourront pas aller au cimetière.

Comment se déroule l’enterrement d’un musulman en islam ?

Lorsqu’un musulman est mort et que celui-ci a été lavé, il doit être enterré dans un cimetière musulman qui peut être soit le cimetière le plus proche, soit celui de son choix s’il l’a exprimé avant de mourir ou du choix de sa famille, en fonction de leurs origines par exemple. Mais cela n’est possible que si les délais d’inhumation ne sont pas dépassés par le transport du cadavre jusqu’au cimetière choisi.

Le transport du corps

Le défunt, mis préalablement dans une civière, est transporté de son domicile par 4 hommes qui porteront cette dernière jusqu’à la tombe. Celui-ci doit être recouvert d’un drap et posé dans des positions bien précises et tous les hommes devront se joindre à ce cortège funéraire en récitant la “chahada” jusqu’à ce qu’ils arrivent près de la tombe où ils déposent le corps.

La mise en terre du corps

Dans un enterrement musulman, le corps doit être placé dans sa tombe sur son côté droit mais sa tête doit toujours être orientée vers la mecque. La prière des morts est très différente de la prière ordinaire (elle contient 4 “takbir” au lieu de 2 par exemple) et elle est plus brève, l’ensemble des hommes et de l’imam restant debout tout le long de cette dernière, alors que dans la prière ordinaire, il y a des prosternations et génuflexions répétées.

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *